J’ai mal

J’ai mal.

Je ne comprends plus ces députés, ce pays, ces ministres et ce Président, pour lequel j’ai pourtant voté en avril 2012, voulant bouter N. Sarkozy de la place suprême, ne le supportant plus.

Oh, je n’espérais pas énormément de F. Hollande, ses années à la tête du Parti socialiste n’étant pas de nature à rassurer mais virer Sarkozy était l’objectif primordial. Je m’attendais à un président aussi mou que J. Chirac lors de son deuxième mandat.

Mais je ne m’attendais pas à ÇA.

Je ne m’attendais au degré d’incompétence illustré par le 1er gouvernement et encore moins au virage à droite du gouvernement Valls (comme exemple, voir la Loi de programmation militaire1 avec laquelle on pensait avoir presque tout vu en matière de bétise agrémentée de blocage de sites sans juge, d’atteintes aux libertés fondamentales).

Et surtout, je n’aurais jamais cru un gouvernement labelisé socialiste le spectacle abject de ce soir, pendant la « discussion » générale sur le Projet de loi anti-terroristes, présenté par le Ministre de l’intérieur, B. Cazeneuve. PS et UMP (sans même parler de G. Collard évidemment), tous front unis dans la démesure, la démagogie de comptoir pour se précipiter et pourfendre l’ennemi intérieur, ces Français-e-s partis, ou en passe de le faire, à l’étranger (notamment Syrie et Iraq) renforcer les rangs des djihadistes de l’État islamique (ISIS ou IS selon).

On a eu droit à tout, façon « La France a peur » : suppression de la binationalité (pourquoi cette fixation sur cet aspect extrèmement minoritaire ?), blocage (vite vite avant que personne ne les voit) des sites Internet, suppression du financement des des djihadistes, pardon des allocs familiales, « il faut des lois d’exception », Internet zone de non-droit (tiens, ça faisait longtemps), Internet menace intérieure à notre pays, etc. j’en passe et des pires.

On a même eu droit à l’invitation à soutenir Poutine et Assad, seuls remparts contre l’IS…

On explose tous les compteurs dans l’abject, la démagogie, l’anti-islamisme radical, pardon, républicain et la démesure façon course à l’échalotte.

Où va-t-on, dans cette pâle copie du « Patriot Act » dans une parodie des USA post-9/11 où s’opposer aux mesures proposées vous faisait passer pour un supporter des terroristes ? Les libertés fondamentales sont foulées aux pieds, sacrifiées sur l’autel de la lutte contre ces djihadistes et de leur support principal, j’ai nommé Internet.

Cet Internet que personne à part Laure de la Raudière, qu’elle en soit remerciée encore une fois ici même, ne comprend ni ne défend. Internet source de tous les maux, support de cet Islam radical, véritable et unique cible de cette loi liberticide.

Illustration par Samuel Le Goff :

#DirectAN @lauredlr “l’article 9 du #Pjlterrorisme est au mieux de l’amateurisme, au pire une atteinte délibérée aux libertés”

ou encore celui-ci de Marc Rees :

. @lauredlr vous adoptez la posture que vous reprochiez autrefois à Nicolas Sarkozy #directAN #PJLTerrorisme

Allez lire le #hashtag #DirectAN, il est édifiant et consternant.

Ce soir, j’ai mal à ma démocratie, à ma représentation nationale, à mon Président.

Les terroristes ont déjà gagné, mais ça, on le savait déjà depuis 9/11 et ses suites.

  1. Voir LPM

Comments

Comments